Accueil / Contraception / La contraception après l'accouchement

La contraception après l'accouchement

Le choix d'une contraception après un accouchement est une chose délicate dont il importe de discuter avec son médecin.

Une femme peut ovuler dès deux à trois semaines après son accouchement. Il importe donc qu'elle se protège si elle ne souhaite pas retomber enceinte directement.

La contraception utilisée avant la grossesse n'est pas toujours adaptée à la période qui suit l'accouchement, mais certains traitements s'adaptent à cette phase particulière. La plupart des femmes doivent généralement attendre 21 jours après la naissance, avant d'utiliser à nouveau un contraceptif. Dans l'intervalle, une protection locale comme un préservatif est conseillé.

Facile & pratique:

Pas d'attente ni RDV

Service tout inclus:

Pas de frais cachés

Privé et confidentiel:

Emballage discret et paiement

Médicaments d'origine:

Prescriptions par nos médecins partenaires

Votre traitement à votre porte en 3 étapes simples
Remplissez votre formulaire médical
Choisissez votre traitement
Faites vous livrer gratuitement le jour suivant
Traitement disponible Contraception
Cerazette minipilule
4.9/5 - 81 Avis

Cerazette

  • La pilule Cezarette est efficace à plus de 99% comme contraceptif féminin.
  • Ce traitement offre aux femmes particulièrement sensibles aux œstrogènes une méthode de contraception fiable et tout aussi efficace que les pilules à base d'œstrogènes.
Acheter pilule Jasmine - Pilule contraceptive
4.9/5 - 74 Avis

Jasmine (Yasmin)

  • N'entraine aucune prise de poids
  • Réduit l'abondance de vos règles
  • Régularise vos menstruations
  • Agents actifs : drospirenone (3mg) et éthinylestradiol (30mcg)
Microgynon pilule contraceptive
4.8/5 - 82 Avis

Microgynon

  • Réduit les douleurs menstruelles
  • Traite les cas d'endométriose
  • Se prend sur un cycle de 21 jours
  • Disponible sous 24h
Afficher plus de traitements

Reprise des rapports

Juste après avoir mis un enfant au monde, les femmes sont généralement très focalisées sur leur bébé et très fatiguées. Elles ne sont donc pas toujours prêtes à avoir à nouveau des rapports.

Reprise des rapports

De plus le corps n’est pas toujours conditionné pour cela. En examinant la patiente, le médecin peut donner son feu vert pour recommencer à avoir des relations sexuelles. Le col de l’utérus doit être bien refermé, afin d’éviter tout risque infectieux. En cas d’épisiotomie, attendre que l’ouverture vaginale soit bien cicatrisée permettra d’éviter les douleurs.

L’allaitement est-il contraceptif ?

Tout d’abord, sachez que l’allaitement n’est pas une méthode de contraception. Il peut l’être, mais seulement à certaines conditions : En fait lorsqu’une femme allaite, de la prolactine est sécrétée. Cette hormone qui régule la production de lait inhibe l’ovulation. Ce sont les tétées qui entretiennent ce processus.

L’allaitement est donc contraceptif, pendant environ six mois, et si la femme allaite exclusivement et que d’autres aliments n’interviennent pas dans l’alimentation du bébé. Mais cette technique de contraception n’est pas infaillible, et il est conseillé d’utiliser en plus une protection efficace adaptée à l’allaitement.

Quelle contraception pour quelle femme ?

Les règles, ou le retour de couches, peuvent survenir entre cinq et huit semaines après l'accouchement. L'allaitement peut retarder leur apparition à six mois après la naissance. Elles ne constituent pas un indicateur de fertilité, car certaines femmes sont fertiles juste après avoir accouché et peuvent tomber enceinte.

Les pilules combinées ne sont pas recommandées aux femmes qui allaitent car les œstrogènes altèrent la qualité du lait. Ce type de traitement pourra être repris par la suite et remplacé temporairement par une micropilule ou un implant contraceptif qui contiennent seulement de la progestérone. Il est possible d'avoir recours à ces méthodes dans les trois à quatre semaines après l'accouchement.

On peut également envisager la pause d'un stérilet au cuivre ou hormonal, environ six semaines après la naissance ou lorsque l'utérus a repris sa forme normale.

Ces indications s'appliquent aussi à celles qui n'allaitent pas. Néanmoins, elles ont en plus la possibilité de prendre une pilule combinée, un patch ou un anneau contraceptif.

Toutes les contraceptions