Contraception naturelle : méthodes et efficacité

La contraception naturelle désigne le contrôle des naissances sans aucun recours à un objet (préservatif, DIU, implant) ni médicament à base d'hormones (pilule contraceptive, injections). Le choix d'une contraception naturelle est souvent motivé par les échecs successifs d'autres moyens de contraception, par conviction religieuse ou simplement par l'envie d'adopter un mode de vie le plus sain possible, sans contrainte matérielle ni déchets. Quels sont les moyens de contraception naturels et peut-on leur faire confiance pour éviter une grossesse indésirée?

Un service plebiscité

3,987 avis clients

4.8/5
Service tout inclus:

Pas de frais cachés

Privé et confidentiel:

Emballage discret et paiement

Médicaments d'origine:

Prescriptions par nos médecins agréés

Traitement livré à votre porte en 3 étapes faciles
Completez votre questionnaire médical
Choisissez votre traitement
Bénéficiez de la livraison 24h offerte
Traitement disponible Contraception
Cerazette minipilule
4.9/5 - 58 Avis

Cerazette

  • La pilule Cezarette est efficace à plus de 99% comme contraceptif féminin.
  • Ce traitement offre aux femmes particulièrement sensibles aux œstrogènes une méthode de contraception fiable et tout aussi efficace que les pilules à base d'œstrogènes.
Boite Cilest - Pilule contraceptive
4.9/5 - 35 Avis

Cilest

  • Prise sur 21 jours suivis d'une pause de sept jours
  • Efficace également dans le traitement de l'Endométriose et des symptômes prémenstruels
  • Agents actifs : nogestimate (250 ùcg) et éthinylestradiol (35 mcg)
  • Disponible pour 3 et 6 mois
Boite Pilule Femodene
4.9/5 - 9 Avis

Femodene

  • Efficace à 99%
  • Réduit l'abondance de vos règles
  • Soulage les douleurs prémenstruelles
  • Agents actifs : gestodène (75 mcg) et éthinylestradiol (30mcg)
Afficher plus de traitements

Le retrait

Le retrait est la méthode contraceptive naturelle la plus utilisée. Le couple ne se prive pas de rapports sexuels durant la période d'ovulation, simplement l'homme se retire du vagin de sa partenaire avant l'éjaculation pour éviter que les spermatozoïdes n'atteignent un ovule et le fécondent. Cette méthode ne doit pas être utilisée par les hommes qui ne parviennent pas à maîtriser leur éjaculation (par exemple les éjaculateurs précoces) et ne garantit pas une efficacité à 100% : même si le retrait a lieu dans les temps, des spermatozoïdes peuvent se trouver dans le liquide séminal et être libérés même avant l'orgasme masculin.

La méthode Ogino

La méthode Ogino désigne tout simplement l'abstinence périodique : elle proscrit donc les rapports sexuels pendant la période de l'ovulation, qui intervient en milieu de cycle. Toutefois, même les femmes ayant un cycle menstruel très régulier peuvent ovuler à un autre moment. L'abstinence périodique est donc très peu fiable.

Prendre sa température

En prenant sa température quotidiennement au réveil (avant de se lever), il est possible de déterminer plus précisémment la période d'ovulation. En effet, la température corporelle augmente de 0,2 à 0,4 °C lorsqu'un ovule est libéré. Malheureusement, encore une fois, cette méthode de contraception naturelle manque de précision et n'est pas fiable. Si un rapport sexuel non protégé a eu lieu la veille de l'ovulation par exemple, les spermatozoïdes pourront encore féconder l'éventuel ovule. Sachez également qu'un simple refroidissement peut faire augmenter votre température corporelle et fosser les données.

La méthode de Billings

La méthode de Billings se base sur l'observation des pertes vaginales ou glaires cervicales, et de se résoudre à l'abstinence durant l'ovulation. Au moment de l'ovulation, les sécrétions deviennent en effet plus abondantes et changent également d'aspect. Toutefois, de nombreux facteurs peuvent modifier l'apparence des pertes blanches : le sperme, une infection sexuellement transmissible, une mycose… Comme pour les autres méthodes de contraception naturelle, il est difficile de déterminer l'exact moment où l'ovulation a lieu.

La méthode MAMA

La méthode MAMA est la contraception naturelle durant la période située entre l'accouchement et le retour de couches. Elle ne concerne que les femmes qui allaitent à 100%, et sont alors normalement protégées de tout risque de grossesse jusqu'à 6 mois après l'accouchement. Encore une fois, cette méthode n'est pas complètement fiable et la nouvelle maman peut se retrouver fertile même pendant l'allaitement.

Contraception naturelle : quelle efficacité?

Les méthodes de contraception naturelle excluent les contraceptifs à la fois oraux et locaux, à base d'hormones ou non. Elles ne se basent que sur l'observation du corps et l'identification de la période d'ovulation à l'aide de signes extérieurs, comme les pertes vaginales ou la température, et sont donc très peu fiables. On note un taux d'échec de 25% avec la contraception naturelle, tandis que les dernières générations de pilules contraceptives ou de stérilets (DIU) affichent désormais une efficacité proche des 100%. Si vous supportez mal les contraceptions hormonales et êtes à la recherche d'une contraception naturelle sans hormones, pourquoi ne pas parler du DIU cuivre à votre gynécologue?