Incontinence

Incontinence • Traitements contre l'incontinence urinaire

Dr Stamatios Poupalos Médecin généraliste

L'incontinence urinaire désigne le fait de ne pas pouvoir contrôler le besoin d'uriner, qui peut arriver à n'importe quel moment du jour ou de la nuit. On parle alors de fuites urinaires involontaires et incontrôlées. Ce trouble concerne aussi bien les hommes que les femmes, même si ces dernières sont deux fois plus concernées pour des raisons d'anatomie. L'incontinence urinaire est un symptôme lié à une cause physique et non pas une maladie. Elle peut se déclencher à n'importe quel âge mais se déclare souvent chez les personnes âgées. Quels sont les symptômes, les causes et les différents types d'incontinence urinaire? Quel traitement choisir pour éviter les fuites urinaires?

Traitements disponibles Incontinence
Detrusitol
4/5 - 1 Avis

Detrusitol

  • Soulage les symptômes liées à l'incontinence urinaire
  • Augmente la capacité de la vessie à retenir l'urine
  • Livraison en 24h
Vesicare
5/5 - 1 Avis

Vesicare

  • Traite l'incontinence urinaire
  • Augmente la capacité de la vessie à retenir l'urine
  • Livraison en 24h

Symptômes et diagnostic

L'incontinence urinaire se caractérise par des fuites d'urine incontrôlées. Si vous pensez être concerné, tentez de déterminer à quel moment apparaissent les fuites : plutôt la nuit ou le jour, en situation de stress, en cas d'effort physique… Notez également la fréquence des fuites et une estimation de la quantité d'urine perdue, afin d'aider votre médecin à établir un diagnostic et les causes probables de votre fuite vésicale.

Toujours un doute ? Passer une consultation en ligne gratuite avec notre médecin pour savoir quel traitement est adapté à votre situation.

Démarrer la consultation gratuite

Causes les plus fréquentes

Les causes de l'incontinence urinaire les plus fréquemment invoquées sont :

  • Un relâchement des muscles du plancher pelvien, c'est-à-dire des muscles qui retiennent la vessie et permettent normalement de contrôler l'évacuation de l'urine, périnée et sphincter en particulier. Cet affaissement des muscles est bien souvent lié à l'âge mais peut également être la conséquence d'une grossesse ou d'un accouchement par voie naturelle.
  • Une descente de la vessie. Elle ne concerne que les femmes et survient lorsque les tissus situés entre la vessie et le vagin sont distendus.
  • Des troubles prostatiques (cancer ou hypertrophie de la prostate).
  • Des troubles neurologiques empêchant le contrôle de la vessie.
  • Certains médicaments comme les antidépresseurs, anxiolytiques et les antihypertenseurs.
  • Une constipation chronique.

Différents types d'incontinence

En dehors des causes physiques probables des fuites urinaires, il existe 4 types d'incontinence :

  • L'incontinence d'effort : elle survient lorsque le sujet effectue un geste ou une action qui entraîne une pression sur les muscles pelviens distendus. Souvent, c'est la toux, un éternuement, un fou rire ou encore le port d'une charge (les sacs de course par exemple) qui provoquent les fuites urinaires.
  • L'incontinence par impériosité, d'urgence ou "vessie hyperactive", caractérisée par de fréquentes et incontrôlables envies d'uriner, provoquées par des spasmes au niveau de la vessie. Elle concerne principalement les personnes âgées.
  • L'incontinence fonctionnelle concerne les personnes qui ne peuvent se déplacer par elles-même jusqu'aux toilettes pour uriner.
  • L'incontinence par regorgement désigne les fuites urinaires causées par un trop plein de la vessie. Chez les hommes, elle est souvent causée par un gonflement de la prostate (hypertrophie) qui appuie alors sur la vessie et réduit son volume de stockage.

Prévenir et éviter l'incontinence

Comme la plupart des troubles urinaires, un mode de vie sain peut réduire le risque de développer une incontinence. Les éléments les plus importants à prendre en compte sont :

  • Le poids. Il est toujours important de maintenir un IMC dans la moyenne grâce à un régime alimentaire équilibré. Être en surpoids ajoute de la pression et fragilise les muscles du plancher pelvien qui soutiennent votre vessie.
  • La boisson. Réduisez votre consommation d'alcool et de caféine au maximum, les deux pouvant irriter votre vessie.
  • Le sport. 30 minutes d'exercice physique 5 fois par semaine peuvent vous aider à prévenir le risque d'incontinence en maintenant votre masse musculaire.

Les traitements de l'incontinence

Il est impératif de traiter l'incontinence, car elle peut causer à la longue des infections urinaires ainsi que des irritations de la peau des parties génitales. Au quotidien, elle provoque un inconfort et des odeurs gênantes qui peuvent incommoder la personne concernée. Deux traitements de la classe thérapeutique des antispasmodiques urinaires sont disponibles pour soigner l'incontinence urinaire : Detrusitol et Vesicare.

Detrusitol

Detrusitol est un traitement de l'incontinence par hyperactivité vésicale ou impériosité urinaire, développé par le laboratoire Pfizer. Le médicament contient de la toltérodine, un principe actif qui permet d'éviter les pertes incontrôlées d'urine.

Vesicare

Vesicare est un traitement mis au point par le laboratoire pharmaceutique Astellas Extract. Il contient de la solifénacine, un agent actif qui permet de mieux contrôler l'envie d'uriner chez les patient(e)s concerné(e)s par l'incontinence urinaire par impériosité.

Démarrer votre consultation gratuite